Qu'est-ce qu'une bonne photo ?

extrait de notes prises lors d'un exposé de Quentin Pruvot du Photo-club de Denain

1) Qu’est-ce qu’une bonne photo ?

Une bonne photo est-elle une photo :

·      bien composée ? techniquement irréprochable ?

·      qui soulève une émotion ? qui porte un questionnement ?

·      ou qui relate la réalité ?

·      ou bien plus simplement une photo que j’aime ?

 

Pour juger d’une photo, on peut essayer de catégoriser les critères d’évaluation :

1)   critères objectifs :

maitrise de la composition, de la technique, de l’impression

2)   critères subjectifs :

ce que ressent la personne qui regarde la photo

Une photo qui remplit tous les critères objectifs est probablement une bonne photo mais ce peut ne pas être suffisant pour attirer l’attention du spectateur.

 

Pour progresser en photo, la culture photographique est indispensable : elle sert de référence et permet d’être plus précis, plus original dans ce que l’on fait.

REGLE : l’intention de l’auteur - ce que j’ai voulu dire - prime sur tout le reste

 

Qu’est-ce que l’INTENTION en photographie ? c’est ce qui me pousse à déclencher, ce qui fait que je prends la photo.

 

Ai-je toujours une intention ? oui 

 

Il peut m’arriver cependant de sortir avec mon boitier dans le but de faire des photos sans idées précises. C’est le cas de la photo de rue. Mon intention existe quand même : elle est de créer de l’insolite. Toutefois, dans cette situation,  je subis les photos plus que je ne les crée.

 

Je peux, à l’inverse, avoir une idée précise : l’intention d’évoquer la solitude par exemple. J’adopte la méthode suivante : je note mes idées sur un carnet, j’imagine une scène qui illustre bien la solitude (une mamie qui vit seule à la campagne), je trouve le personnage, le lieu…et je passe à la réalisation.

 

Toutefois, le plus souvent je déclenche quand je repère une situation, rencontre un personnage ou suis sensible à une lumière. Une idée me vient. Je tourne autour de mon sujet et je prends la photo.

 

Il existe 3 types d’intentions :

1)   celle qui me conduit à vouloir immortaliser un instant

- elle s’apparente un peu à la démarche journalistique

2)   l’art

- elle consiste à vouloir se rapprocher de la peinture ou du dessin

3)   la démarche documentaire

- elle ne laisse pas place à l’interprétation, c’est une démarche scientifique.

 

 

La photo est un moyen d’expression, une forme de communication.

Pour communiquer, il faut avoir quelque chose à dire et utiliser un langage compréhensible.

Un conseil : pour avoir des chances d’être compris, il faut rester sur des choses simples, aller à l’essentiel.

 

L’intention est ce que je veux dire. Elle me permet d’être précis dans mes choix et les moyens que je mets en œuvre pour réaliser une bonne image.

En résumé : peut-on prendre des photos sans intention ? la réponse est NON.

 

Il n’y a pas d’instinct en photo. Il n’y a que de la restitution intériorisée d’un apprentissage à la manière d’un jazzman qui a beaucoup travaillé avant de se lancer dans des improvisations sur scène.

 

2)   « la composition au service du langage photographique » ou « comment donner de l’impact à mes images, au delà de la règle des tiers ? »

Beaucoup d’images qui me sont données à regarder sont belles mais il ne s’y passe rien.

LE BEAU est une perception libérée de tout contenu conceptuel. Faire du beau, c’est faire de la décoration.

Si je veux réaliser de belles images, je dois me poser la question : « qu’est-ce qui me différencie de la masse des images déjà réalisées ? quelle est ma patte ? »

La prouesse technique, je m’en fous ! ce que je recherche, c’est la prouesse artistique !

 

Je ne dois pas rester neutre, il faut que je fasse transparaitre ma personnalité et ma sensibilité dans mes image

Écrire commentaire

Commentaires : 0