Analyse esthétique d'une photographie

Télécharger
Analyse esthétique d.docx
Document Microsoft Word 973.7 KB

créativité et photographie

chronique publiée sur le site Nikon Passion :

 

Créativité et Photographie : peut-on devenir créatif ?  1/8

Photographes et Photographie

6 septembre 2016

 

Vous reconnaissez-vous dans cette phrase sur le thème créativité et photographie ?  : « J’aime la photo, je suis amateur débutant, j’ai choisi l’appareil qui me correspond mais je suis trop cartésien : je n’ai pas l’esprit créatif ni artistique, j’ai du mal à voir la photo à faire. Serai-je capable de développer un œil ou bien est-ce perdu d’avance car il faut un don pour être photographe ? »

On ne naît pas créatif, on le devient !

Sauf à être un génie (il y en a peu) personne ne naît avec le don de créativité. La créativité s’apprend, en observant, en copiant, en testant. Et la bonne nouvelle c’est que nous savons tous faire cela depuis l’école élémentaire,

 

Pour devenir créatif il faut penser en créatif :

Dans votre profession, vos activités, vous avez un niveau d’expertise, quel qu’il soit. Vous n’êtes pas un débutant mais un professionnel. Et vous pensez en professionnel.

 

C’est la même chose en photo : si vous pensez en débutant vous agirez comme un débutant, si vous pensez pouvoir devenir créatif, vous vous comporterez en créatif. Je me moque aujourd’hui de savoir si je suis débutant, amateur, expert ou pro. Je pense photographie et je fais tout pour augmenter mes capacités avec le temps.

 

Vous avez un appareil photo, deux yeux et un cerveau pour l’utiliser, un vécu, une sensibilité, des affinités. Utilisez ces forces sur le terrain pour créer vos images. Et vous deviendrez créatif !

 

Mon parcours qui peut être le vôtre aussi est celui-ci : je suis un pur amateur selon la définition consacrée puisque je ne vis pas de la vente de mes photos. Mais quand je photographie un spectacle de danse (mon sujet favori) je travaille ma créativité :

   j’ai étudié les images d’autres photographes de danse avant,

   je me suis intéressé à cet art,

   j’ai étudié mes précédentes photos,

   j’ai noté ce que je ne dois pas faire et ce qui a fonctionné.

 

Avant que la séance démarre j’ai réfléchi : où me positionner, comment obtenir les cadrages qui me plaisent, quels sont les éclairages ?

 

Créativité = observation + pratique

 

Apprendre les bases de la photographie vous prend une journée tout au plus. Tout le reste n’est qu’observation et pratique.

Utilisez ce que vous avez, même le plus simple des boîtiers ou des objectifs, et faites des photos que vous analyserez ensuite pour voir vos échecs et vos succès.

Si vous n’avez qu’une heure devant vous, passez-la à observer les photos des autres, à visiter une expo, à regarder un livre de photographies. Ne la passez pas à lire des fiches techniques, cela ne vous fera pas faire de meilleures photos.

 

C’est en pratiquant que vous irez aux limites de votre matériel et que vous saurez pourquoi il faut en changer, s’il le faut et ce qu’il vous faut choisir.

Le besoin sera clair et alors vous consulterez les fiches techniques pour finaliser votre choix.

 

Pour aller plus loin …

Si vous voulez aller plus loin dans cette réflexion, je vous invite à parcourir le livre L’esprit du photographe de Michael Freeman. Il vous guidera dans la mise en place de votre démarche créative. Il y en a d’autres mais celui-ci est très pertinent (j’adore David duChemin aussi).

 

 -----------------------------------------------------------------------------------------------------------                                         

 

Créativité et photographie : démarche et outils – 2/8

Photographes et Photographie

14 septembre 2016

Peut-on devenir un photographe créatif sans don particulier ? Que faut-il pour faire des photos remarquables et remarquées ? Voici le second extrait du dossier Créativité et Photographie et nous allons parler démarche et outils.

Quand je trie mes photos je tente de mettre des arguments sur mes choix mais ce n’est pas toujours évident. Alors je laisse parler l’émotion, mais là aussi il est difficile de distinguer l’émotion suscitée par la photo de l’émotion que j’avais à la prise de vue. Que ressentira quelqu’un qui n’était pas là et qui verra la photo ?”.

 

Devenir un photographe créatif : le regard

 

La plupart des photographes débutants se posent la question de savoir comment devenir créatifs. C’est normal car lorsque nous démarrons, nous ne savons pas toujours où nous allons et pourquoi.

C’est à force d’observations, de lectures, de rencontres que nous avançons. Nous apprenons à savoir ce qui nous fait réagir quand nous regardons des photos, quand nous échangeons avec d’autres photographes.

… et les sentiments

 

Nous éprouvons tous des sentiments. Nul besoin d’avoir fait des études ou d’être un génie.

                                                                        

Vous en éprouvez vous-aussi. Il suffit de le faire aussi quand vous photographiez pour pouvoir transmettre quelque chose, et développer votre créativité. Soyez sensible, réagissez, laissez-vous aller.

 

Juste un peu flou : Slightly...

 

Vous pensez peut-être cadrage et composition en pensant créativité et photographie. Ce sont des outils à votre service et il faut les maîtriser. Mais ils ne suffisent pas.

 

Une photographie bien cadrée n’est pas nécessairement une photographie créative. Une image bien composée non plus. A l’inverse une photographie au cadrage et à la composition quelconques peut tout à fait être créative (ce n’est pas une raison pour faire n’importe quoi en pensant que c’est créatif…).

parce qu’elle transmet une émotion quand on la regarde.

 

Pensez aux images de Robert Capa lors du débarquement, techniquement mauvaises mais quelle émotion.

 

Transmettre une émotion ? Ce n’est pas si simple !

 

Transmettre une émotion ça se travaille. Les instants de vie sont des générateurs d’émotion. Mais plein d’autres sujets aussi.

 

Quand vous êtes face à Notre-Dame de Paris, vous pouvez n’y voir qu’une cathédrale. Mais si vous pensez à tout ce qui s’est passé là où vous vous trouvez, vous éprouvez de l’émotion que vous pouvez tenter de transmettre dans vos photos. Souvent vous n’y arriverez pas, mais parfois une image sort du lot et ça fonctionne.

 

Nous n’allons pas être nécessairement d’accord ici :

L’émotion du photographe à la prise de vue suffit donc à faire une image

créative ? Je pense que non,

                                                                         

 c’est nécessaire mais ça ne suffit pas. Ressentir une émotion c’est personnel et ça ne se transmet pas forcément, surtout à ceux qui n’ont pas vécu la même situation.

 

Certaines de vos photos peuvent être intéressantes car elles appellent des émotions qui vous sont propres. Mais si vous les montrez à quelqu’un d’autre cette personne n’y verra peut-être que de simples photos parfois peu créatives car trop centrées ou mal éclairées. Et pourtant vous avez éprouvé un sentiment et vous l’avez capturé, avec plus ou moins de réussite.

 

Devenir un photographe créatif c’est accepter de suivre un chemin.

 

Un autre lecteur me disait “c’est le chemin qui compte plus que la destination finale”. Et il a raison car vous savez que c’est comme cela que vous avez fait des progrès dans d’autres domaines.

 

Il n’y a pas de “recette pour allier créativité et photographie” sinon je vous la donnerais immédiatement. Il y a par contre une démarche :

 

Tout commence par l’observation :

Plutôt que de vous demander comment être créatif, demandez-vous comment le devenir. Vous n’avez pas appris votre profession en un jour, tout ce que vous savez en une fois. Vous avez progressé, étapes par étapes, pour en arriver là où vous en êtes aujourd’hui.

 

En photographie c’est pareil. Ne cherchez pas la perfection immédiate ! Observez vos photos et classez les en trois catégories :

   celles qui accrochent votre regard instantanément,

   celles qui vous font hésiter,

   les autres.

 

Les autres” n’ont pas d’intérêt pour votre démarche créative. Archivez-les ou supprimez-les selon qu’elles ont un caractère documentaire pour vous ou pas.

 

N’hésitez pas à supprimer des photos, C’est un acte fort pour progresser !

 

Classez “celles qui accrochent votre regard” dans un dossier particulier, un album. Il doit y en avoir peu, une centaine tout au plus après quelques années de photographie. Regardez-les souvent pour les avoir en mémoire. La prochaine fois que vous déclencherez vous y ferez référence inconsciemment.

 

Celles qui vous font hésiter” sont celles qu’il faut étudier, pour comprendre : ce qu’il manque, ce qui est en trop, ce qui n’a pas fonctionné. Souvent c’est le sujet qui manque : qu’est-ce que j’ai voulu montrer à cet instant précis et que je ne vois pas dans le cadre ?

 

Avancez étape par étape, mais avancez.

 

Posez-vous la question à la prise de vue : qu’est-ce que je veux montrer qui m’interpelle et peut intéresser ceux qui verront cette image ? C’est ça penser créativité et photographie.

 

Cela ne fonctionnera pas à tous les coups, rarement même au début. Mais plus vous vous poserez la question et plus vous obtiendrez un résultat honorable. C’est une première étape.

 

Avez-vous remarqué quelque chose ?

A aucun moment il n’est question ici de boîtier, d’objectif ou de technique. Ce n’est pas qu’il ne faille pas en parler, mais plus vous y pensez moins vous pensez photo. Séparez les moments dans votre parcours de photographe, le temps de la prise de vue et celui de l’analyse.

 

C’est lors de l’analyse, quand vous regardez vos photos, que vous allez voir si la focale était la bonne, si l’exposition était correcte, si l’objectif utilisé vous a limité. C’est là que vous obtiendrez les réponses qui guideront vos choix techniques et vos achats éventuels.

 

Commencez par faire simple !

Les fabricants de matériel photo font bien leur travail, le choix n’a jamais été aussi vaste et c’est bien. Mais plus vous avez de choix, plus vous hésitez. Comme dans un rayon de supermarché : lequel utiliser, pourquoi, comment ?

 

 Si vous n’aviez qu’un boîtier et un objectif vous auriez peu de choix. Provoquez aussi souvent que possible cette situation et vous allez très vite faire des progrès.

 

 ----------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Photographie et Créativité : réflexes instinctifs – 3/8

Photographes et Photographie

20 septembre 2016

Peut-on devenir un photographe créatif ? C’est la question à laquelle je m’efforce de répondre au travers de ce long dossier sur le thème « Photographie et Créativité ».

Dans ce troisième sujet, je partage avec vous mes idées sur les réflexes instinctifs en photographie. Et un exercice simple pour progresser.

 

Dans le second sujet de la série, il était question d’émotion,  le critère premier à travailler pour moi pour avancer dans votre démarche « Photographie et Créativité ». Mais ce n’est pas le seul critère pour devenir plus créatif. Il y a les réflexes instinctifs aussi.

 

Ce n’est pas en utilisant la logique que vous aurez les meilleurs résultats.

Tous les photographes que je rencontre me disent que leurs meilleures photos sont rarement basées sur une démarche logique. Elles découlent d’une situation à laquelle ils ont su réagir grâce à leur instinct.

 

Les réflexes instinctifs ?

Je persiste à penser qu’il n’y a pas de recette pour associer photographie et créativité. Mais il y a des bonnes pratiques.

 

Dans mon parcours personnel je m’intéresse beaucoup aux mécanismes qui font réagir à une situation précise. Il y a la logique mais avant cela, il y a les réflexes instinctifs :

Pour faire simple, retenez que les réflexes instinctifs sont des réflexes universels et innés, vous en éprouvez aussi. Ils précèdent la logique de décision avant le passage à l’acte et traduisent des émotions.

 

Instinct et photographie :

Quand vous êtes face à une situation qui vous touche, privilégiez votre instinct : il vous fera déclencher avant même que la logique ne vous y pousse.

 

L’instinct est plus fort que la logique.

 

Nous appliquons souvent à chaque prise de vue une logique basée sur la technique et la composition. Il faut maîtriser cette logique, elle permet de faire des photos correctes avant d’en faire des plus créatives.

Mais à trop l’appliquer nous finissons par ne plus faire que des photos … logiques. Monotones. Car la logique n’appelle pas l’imagination.

 

Favorisez les réflexes instinctifs !

Vous vous posez peut-être souvent ce type de questions : ai-je bien réglé l’ouverture, le temps de pose, la sensibilité ? Ai-je choisi la bonne focale sur mon mega-zoom-universel-polyvalent-à-tout-faire ? Où est ce foutu bouton …

Naturellement, sans maîtrise de votre appareil photo, vous ne pourrez vous libérer de cette contrainte. Il est important de passer du temps à (re)lire le manuel, à apprendre par cœur la position des boutons, à savoir changer les réglages tout en suivant votre sujet dans le viseur.

 

Photographie et Créativité : un exercice simple :

Si vous ne maîtrisez pas encore votre matériel faites cet exercice simple. Prenez une heure pour (re)découvrir votre boîtier et retenir où sont les réglages importants.

 

Vous devez savoir modifier l’ouverture, le temps de pose et la sensibilité sans hésiter. Savoir adapter le mode autofocus, le mode de mesure de lumière et le mode de prise de vue est un plus, prenez une heure supplémentaire.

 

Entraînez-vous ensuite à déclencher sans regarder le boîtier tout en changeant ces paramètres. Assurez-vous que vous modifiez les bons réglages.

Trouvez des moyens personnels pour mémoriser ces fonctions. Retenez que, par exemple, c’est la seconde touche à gauche en partant du bas qui gère l’ISO. Ou autre chose. Apprenez à changer la sensibilité sans réfléchir (les indications du viseur vous aident).

 

Une fois ces automatismes acquis vous pourrez vous concentrer sur le sujet en faisant confiance à votre instinct. Vous allez voir que souvent vous pressentez un mouvement, une situation, un regard que vous pourrez capturer très vite.

 

Favorisez l’instinct créatif !

Déclenchez en réglant ce qui doit l’être sans y penser. Ces secondes gagnées font la différence. Vous pouvez être encore plus rapide en préréglant l’exposition.

 

Voici une méthode simple mais qui fonctionne :

   laissez votre boîtier allumé en permanence pour gagner quelque dixièmes de secondes au déclenchement,

   utilisez une courroie d’épaule pour saisir très vite le boîtier sans risque de chute (je vous recommande les courroies BlackRapid ou équivalent qui évitent de supporter le poids du boîtier),

   préréglez la sensibilité et l’ouverture en fonction de la lumière,

   ne regardez pas l’écran arrière, c’est une perte de temps qui vous prive de suivre le sujet.

 

Vous risquez de crier au scandale ici …

Savez-vous quel est l’appareil photo qui peut vous aider le plus à développer ces réflexes instinctifs ?

 

Un smartphone. Que vous avez toujours avec vous !

 

Les smartphones font de bonnes photos quand il y a de la lumière. Ils ne demandent rien d’autre que de déclencher puisque la focale est fixe.

Utiliser votre smartphone le plus souvent possible vous aide à développer ces réflexes instinctifs.

 

Les smartphones sont simples à utiliser : jouez sur la correction d’exposition uniquement pour aller vite et laissez l’appareil faire le reste. Quand vous éprouvez quelque chose sortez vite votre appareil de la poche, lancez l’application photo, cadrez et déclenchez. Si vous le faites en cinq secondes, vous êtes au point !

A vous …

 

Pour développer votre démarche créative et jouer sur les deux tableaux « Photographie et Créativité », il vous faut ressentir les choses, ce que tout le monde peut faire. Avec un peu de travail vous pouvez aussi développer votre instinct. Il suffit d’être un peu attentif à votre environnement. Cela vous aide beaucoup à progresser en photo.

 

 -----------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Photographie créative : qu’est-ce que le Beau ? – 4/8

Photographes et Photographie

27 septembre 2016

En photographie créative vous pouvez travailler sur l’instinct et l’émotion à la prise de vue. Mais quand il n’y a pas d’émotion possible, on fait quoi ? Parfois le sujet ne se prête pas à transmettre une émotion, ou vous n’y arrivez pas. Que faire alors ?

 

 Voici le quatrième volet de la série Photographie créative : qu’est-ce que le Beau ?

 

Nous avons vu dans les précédents articles qu’être créatif c’est avoir des réflexes instinctifs pour capturer des émotions et les retransmettre. Mais de nombreux sujets n’appellent pas d’émotions particulières.

Cela arrive par exemple si vous faites des photos d’illustration dont le but est de passer une information ou quand vous visitez un site touristique et cherchez à garder un simple souvenir.

 

Photographie créative : comment faire ?

Parmi les solutions à votre disposition, il y a celle qui consiste à rechercher l’élément qui vous attire, que vous trouvez “beau”.

 

Les belles choses ne font pas toujours des belles photos … En revanche des sujets très moches peuvent donner de magnifiques images

 

Qu’est-ce que le “beau” ?

Je ne suis pas certain qu’il existe une réponse à cette question. Ce que je trouve beau ne dépend que de mon histoire, de mes goûts. Vous allez avoir un avis différent car vous n’avez ni la même histoire ni les mêmes goûts que moi.

 

Un premier exercice :

Prenez de quoi écrire, ou ce que vous avez l’habitude d’utiliser pour noter (mon support préféré est le carnet Moleskine).

Listez ce que vous trouvez beau. Peu importe le domaine, notez tout ce qui vous vient à l’esprit : ce que vous voyez, écoutez, ressentez.

Classez ensuite ces sujets par thèmes, comme les mots-clés de votre catalogue de photos.

Gardez cette liste avec vous pour vous remémorer vos goûts avant chaque prise de vue.

 

Les outils du beau :

Il n’existe pas de recette pour faire une photographie créative et savoir ce qu’est-ce que le Beau, mais il y a des bonnes pratiques. Comme celle qui consiste à utiliser les bons outils. Cadrage et composition sont à votre service pour traduire en image ce que vous trouvez beau.

 

S’il vous arrive comme à moi de faire des photos sur la plage en été, vous avez peut-être remarqué que l’émotion est rarement au rendez-vous. Par contre, et c’est personnel, j’aime cet univers que je trouve beau. Les éléments, la nature, l’infini. Et l’humain aussi.

 

Des passages obligés :

Apprendre le cadrage et la composition sont des passages obligés pour faire une photographie créative. Pour traduire votre notion du beau quand l’émotion n’est pas au rendez-vous.

 

Il y a d’autres passages obligés, plus techniques, comme savoir éviter les photos floues, ou utiliser la bonne focale au bon moment, ou encore régler la balance des blancs. 

 

Le post-traitement est un autre passage obligé. Une bonne photo se fait en trois temps : avant, pendant et après la prise de vue. Ce n’est pas tricher que de traiter vos photos, c’est finir le travail.

 

Entendons-nous bien, je ne parle pas de retouche “à la Photoshop” mais bien de traitement : correction des défauts, tonalité, rendu des couleurs et autres accentuations. En photographie argentique cela s’appelle le tirage.

 

Un second exercice :

Choisissez un sujet à photographier, accessible, le but est d’aller vite et non loin. Faites cinq photos différentes de ce sujet en variant cadrages et compositions. Observez le sujet, ce que vous trouvez beau et comment vous voulez le traduire en image. Pensez lignes, formes, motifs, lumière.

 

Mettez-vous ensuite face à l’écran de votre ordinateur – celui du boîtier ne suffit pas à juger de l’intérêt d’une photo. Prenez le temps d’observer ces cinq images. Choisissez les deux qui vous sautent aux yeux ou sur lesquelles vous revenez le plus souvent. Toutes les raisons sont bonnes mais vous ne devez en garder que deux.

 

Imaginez ensuite trois rendus différents pour ces deux photos. Si vous disposez d’un logiciel de traitement créez ces trois rendus pour chacune des deux photos : par exemple couleur et noir et blanc, tonalités neutres, plus vives, etc.

 

Observez les résultats avec attention et choisissez UNE SEULE photo parmi les 6 (3×2). C’est difficile mais faire un choix est une des qualités indispensables du photographe créatif.

 

Écrivez quelques mots pour justifier ce choix. Peu importe la qualité de votre texte (il est personnel) mais écrire permet de formaliser le choix.

Soufflez. Que ressentez-vous maintenant ?

 

Si vous avez fait cet exercice jusqu’au bout vous venez de réussir votre première épreuve de photographe créatif !

Personne ne pourra contester votre choix car :

   vous avez décidé,

   vous avez retenu une photo parmi plusieurs,

   vous l’avez traitée selon vos goûts,

   vous savez dire pourquoi.

Vous avez créé.

 

 

….suite à venir….

rencontres photographiques de la métropole lilloise

du 9 au 23 Octobre 2016

Formations dans l'Union Régionale Photographique Nord-Pas de Calais

 

Trois formations vous sont proposées durant le mois de mai 2016 :

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

1) Samedi 21 mai de 9h30 à 17h : Formation assurée par Philippe Litzler Niveau 1 sur l'analyse d'images, le travail d'auteur et l'introduction à l'histoire de la photo contemporaine : (lire détail ci-dessous)

2) Dimanche 22 mai de 9h30 à 17h : Formation assurée par Philippe Litzler Niveau 2 sur l'art en général et l'art photographique en particulier (lire détail ci-dessous)

Ces formations s'adressent en priorité aux membres FPF mais le Conseil d’administration de l’Union Régionale 01, réuni ce samedi 23 avril, a décidé de les ouvrir à des personnes non-adhérentes à la FPF, avec un tarif supérieur.

Rappel du tarif :
Adhérent FPF : 55 euros avec repas du midi compris

Non-adhérent FPF : 70 euros avec repas du midi compris.

Date limite d’inscription : 10 mai 2016. Les inscriptions doivent être envoyées - ou confirmées pour tous ceux et celles qui s’étaient préinscrits - par mail à l’adresse daniele.pruvot@wanadoo.fr

et le chèque correspondant doit être adressé avant le 15 mai à notre trésorier régional :

Pierre Bonte 51 Rue des Grillons, 59640 Dunkerque

Merci de préciser à notre trésorier votre numéro d’adhérent ou d’indiquer que vous n’êtes pas adhérent FPF.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

1) Samedi 28 mai de 9 h à 12 h 45 :

formation consacrée au droit à l’image et au droit des auteurs, assurée par Maître Bruno Anatrella, avocat spécialisé sur ces questions 

Les questions concernant le droit de prise de vue, le droit de diffusion, de publication, le droit à l’image se multiplient dans notre société et l’utilisation des réseaux sociaux amplifie cette problématique.

Cette formation se déroulera à la 

Maison des Sociétés – Rue Aristide Briand – Arras (grand parking gratuit à proximité)

Le club d’Arras est très heureux de proposer cette formation à tous les clubs de la région et de l’ouvrir, dans la mesure des places disponibles, à des membres de vos clubs, même s’ils ne sont pas adhérents à la FPF, avec un tarif adapté, bien évidemment !

Pour les adhérents FPF : 20 euros

Pour les non-adhérents FPF : 30 euros.

 

Pour valider cette formation, il faut atteindre l’effectif de 20 personnes (minimum). Il faut également envoyer votre chèque libellé à l’ordre de « Club Arras Passion Photo ». (Le chèque ne sera débité qu’après assurance de l’organisation de la formation.)

Adressez votre inscription par mail (voir fichier joint) avant le 17 mai et envoyez votre chèque correspondant à :

Danièle Pruvot 41 rue Albert Camus 62000 ARRAS avant le 18 mai.

Merci à ceux et celles qui s’étaient préinscrits de confirmer leur inscription rapidement (ils sont prioritaires) et de m’envoyer également le chèque de 20 euros.

 

Danièle PRUVOT
Présidente de l’UR 01

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Séminaire n°1 de Philippe Litzler - détail de la journée :

1ère partie :

1) Dans un premier temps : conférence sur l’analyse d’images, la lecture d’images, l’interprétation personnelle de l’image. Il s’agit par là de cerner les différentes approches de chacune de ces catégories pour savoir exactement de quoi on parle (partie illustrée d’images). Proposition d’une méthode rationnelle pour envisager l’analyse d’image et la lecture d’image.

2) Travail d’auteur : qu’est-ce que c’est ? Comment réaliser une bonne photo ? Comment noter ou évaluer une photo ? (Nombreux exemples concrets et participation des stagiaires souhaitée).
3) Introduction à l’histoire de la photographie contemporaine (nécessité de connaître les différents mouvements des dernières années si on veut analyser des images d’artistes).

Bien sûr ce séminaire est richement illustré de nombreuses séries d’images.

2ème partie :

Philippe Litzler donnera son avis personnel sur les portfolios des participants (comment améliorer la série, quelles photos ôter, ce qu’il ne faut pas faire... Partie très intéressante même pour ceux qui n’apporteraient pas de série personnelle à proposer à l’analyse !

 

Le séminaire dure généralement de 9.30 à 17.00 h (souvent plus tard avec présentation des travaux personnels des participants).

Quelques commentaires de stagiaires à travers la France

« Ton séminaire a été pour moi une bénédiction car j'attendais la confirmation, par une personne de référence, de ce que je pressentais et c'est ce que tu as fait au-delà même de mes espérances.
Mais j'y ai appris aussi beaucoup de choses qui me seront utiles pour espérer pouvoir réaliser un travail d'auteur de manière plus constructive.

Je vais descendre dans le midi mercredi et, je ne te l'avais pas dit, la série de photos que je t'ai présentée a été sélectionnée pour le festival photo d'auteur de C....
Je vais donc les déposer sur mon chemin ; elles seront exposées du 20 au 29 juin.
Cette sélection sera ensuite déplacée à Arles pour y être exposée tout le mois d’août, je viens de l'apprendre ce soir en rentrant de mon club photo... »

Ch. P.

« Encore merci pour cette formation qui ne cesse de me remettre en question depuis. » Bien cordialement dans l'espoir de se retrouver.

« Je voulais te remercier pour cette journée passée à Jassans.
J’ai vraiment apprécié ton professionnalisme et ta culture photographique. »

« Je fais de la photo depuis très longtemps sans vraiment être satisfait du résultat et ta formation m’a ouvert des horizons nouveaux sur le choix des photos à travailler. »

« En résumé, superbe journée de travail avec toi. Tes explications sur les photos d'Auteurs m’ont fait comprendre une autre vision de la photographie. C'est peut-être ce que je recherchais depuis longtemps mais ne l'avais pas réellement matérialisé et assimilé dans ma tête.
Depuis j'ai complètement changé ma série que je pensais présenter à nos Rencontres du Rivatoria. »

« Encore un grand merci de nous avoir consacré cette journée et de nous avoir éclairés de ton expérience. Ce fut un temps fort qui nous a boostés et va nous inciter à nous plonger encore un peu plus dans la démarche d'auteur.
Merci aussi d'avoir pris le temps d'analyser nos séries. Avoir le regard d'un homme d'expérience était pour nous précieux. J'ai été bien évidemment sensible à l'intérêt que tu as porté à la mienne et je te remercie encore de tes conseils. » 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Séminaire n°2 de Philippe Litzler - détail de la journée :

Rédacteur en chef du magazine France Photographie

Comment accéder à l’Art par la Photographie

Séminaire sur l'art en général et sur l'art photographique en particulier. En effet, devant le déluge d’images que l’on découvre sur Facebook, Instagram et autres, le premier séminaire que j’ai proposé (Analyse d’image et Travail d’auteur) donnait des clés pour développer son style personnel. Ce nouveau séminaire permet d’aborder la photographie sous son aspect artistique, d’en expliquer la démarche afin de pouvoir soi-même se démarquer des photos « toutes jolies et toutes pareilles » dont on nous abreuve aujourd’hui par millions et qui passent à la trappe sitôt postées sur les réseaux sociaux !

En fait, il s’agit d’apprendre à exprimer vraiment son ressenti personnel grâce à l’image... par-delà les barrières souvent dressées par les « conventions et autres règles » (qui sont parfois contraires à l’imagination). L’artiste est un créateur libre... Dans ce séminaire, vous apprendrez peut-être à le redevenir...

 

Le séminaire comporte 5 modules :

1) En quoi la photographie est-elle un art ?
2) Le Beau au travers des âges / Le Beau en Photographie
3) Les techniques artistiques en photo (comment acquérir une démarche d'artiste)
4) Les ressorts de la créativité (comment trouver la créativité et se démarquer)
5) Présentation de nombreux portfolios ayant une vision artistique ou du moins poétique

Ensuite les participants peuvent montrer leur série personnelle qui sera analysée d’un point de vue artistique.

Le séminaire démarre à 9.30 h et se termine environ vers 17.00 h avec une petite pause pour le déjeuner

Post-scriptum : les séminaires 1 et 2 sont régulièrement remis à jour 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

FORMATION - Philippe Litzler - Samedi 21 mai 2016

 

Formulaire d’inscription

 

Nom, prénom : …………………………….

* Membre du club : …………………………

* Membre individuel :

N° d’adhérent à la FPF 2015-2016 : .......................................

 * Non adhérent à la FPF en 2015-2016 :

Rayer les mentions inutiles

Adresse électronique : …………………………………………..

 

S’inscrit à la formation assurée par Philippe Litzler le samedi 21 mai 2016.

 

Je m’engage à régler le montant dû en envoyant le chèque de 55 euros ( ou 70 euros pour non FPF) à Pierre BONTE, 51 Rue des Grillons, 59640 Dunkerque, avant le 17 novembre. Le chèque sera libellé à l’ordre de « Union Régionale d’Art Photographique Nord-Pas-de-Calais ».

Signature,

 

Merci de renommer ce fichier en ajoutant votre nom en majuscules !

Adresse d’envoi par mail : daniele.pruvot@wanadoo.fr

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

FORMATION - Philippe Litzler - Dimanche 22 mai 2016

 

Formulaire d’inscription

 

Nom, prénom : …………………………….

* Membre du club : …………………………

* Membre individuel :

N° d’adhérent à la FPF 2015-2016 : .......................................

 * Non adhérent à la FPF en 2015-2016 :

Rayer les mentions inutiles

Adresse électronique : …………………………………………..

 

S’inscrit à la formation assurée par Philippe Litzler le samedi 21 mai 2016.

 

Je m’engage à régler le montant dû en envoyant le chèque de 55 euros ( ou 70 euros pour non FPF) à Pierre BONTE, 51 Rue des Grillons, 59640 Dunkerque, avant le 17 novembre. Le chèque sera libellé à l’ordre de « Union Régionale d’Art Photographique Nord-Pas-de-Calais ».

Signature,

 

Merci de renommer ce fichier en ajoutant votre nom en majuscules !

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------             FORMATION - Maître Bruno ANATRELLA - Samedi 28 mai 2016

 

Formulaire d’inscription

 

Nom, prénom : …………………………….

* Membre du club : …………………………

* Membre individuel :

N° d’adhérent à la FPF 2015-2016 : .......................................

 * Non adhérent à la FPF en 2015-2016 :

Rayer les mentions inutiles

Adresse électronique : …………………………………………..

 

S’inscrit à la formation assurée par Maître Bruno Anatrella le samedi 28 mai.

 

Je m’engage à régler le montant dû en envoyant le chèque de 55 euros ( ou 70 euros pour non FPF) à Danièle PRUVOT 41 rue Albert Camus, avant le 17 mai. Le chèque sera libellé à l’ordre de « Club Arras Passion Photo ».

Signature,

 

Merci de renommer ce fichier en ajoutant votre nom en majuscules !

Adresse d’envoi par mail : daniele.pruvot@wanadoo.fr

 

0 commentaires

"regards sur notre ville" - en 4 images -

Dans le but de promouvoir le travail d'auteurs, nous lançons un challenge interne sur le thème "regards sur notre ville" : il est proposé à chaque auteur de raconter une histoire en 4 images.

Les séries seront réalisées d'avril à juin. Le 30 juin, notre soirée club sera consacrée à leur présentation.

Les auteurs auront encore 3 mois pour améliorer leurs oeuvres ou nous en présenter d'autres.

Les meilleures séries seront exposées en octobre 2016 lors d'une manifestation inter-clubs de la métropole lilloise (détails à venir).


Pour illustrer ce qu'est un "quadrimage", nous publions ci-dessous la meilleure série récompensée en 2014 par la Fédération Photographique de France. Elle s'intitule "à la bourre" et est l'oeuvre de Pascal Cribier du Photoclub IBM Paris.

Lire la suite 0 commentaires

40 photos commentées - Coupe de France papier monochrome 2016

Télécharger
40 photos Coupe de France NetB.1.pptx
Présentation Microsoft Power Point 2.7 MB
0 commentaires

40photos commentées National 1 Papier couleur 2016

Télécharger
40 photos NATIONAL1 papier couleur.pptx
Présentation Microsoft Power Point 3.1 MB
0 commentaires

concours APOY 2016 (Amateur Photographer of the year 2016)

Notre ami Bertrand nous signale un concours intéressant :

 

Lire la suite 0 commentaires